Immobilier

Impôts et LMNP : le statut de loueur en meublé est-il toujours intéressant ?

Impôts et LMNP le statut de loueur en meublé est-il toujours intéressant 

Investir dans l’immobilier est toujours un choix intéressant à condition de s’y prendre correctement. Les méthodes de placement sur ce marché sont actuellement nombreuses et le statut de LMNP jouit, depuis quelque temps, d’une certaine attractivité.

Il faut dire que certains avantages, surtout d’ordres fiscaux, sont plutôt intéressants, du moins en apparence. Il est néanmoins nécessaire d’entrer un peu plus dans les détails du dispositif pour en déterminer le niveau de pertinence. Voici alors les informations essentielles à ce sujet.

Pour en savoir plus sur l’investissement en LMNP

Quelle fiscalité pour la location meublée non professionnelle ?

Le statut de LMNP est accordé aux propriétaires qui répondent aux critères d’éligibilité de ce dispositif spécial. Il est par exemple nécessaire de plafonner ses recettes locatives à 23 000 euros si cela représente plus de 50 % des revenus annuels globaux de l’investisseur concerné. Par ailleurs, un logement servant à la location meublée non professionnelle peut être confié à un gestionnaire spécialisé, si besoin. L’inscription au RCS est notamment obligatoire.

Si toutes les conditions sont remplies, les investisseurs pourront alors soumettre les loyers perçus au régime des BIC ou bénéfices industriels et commerciaux. Cela offre l’accès à deux modes d’imposition différents :

  • Pour un total de revenus locatifs inférieur ou égal à 72 600 euros, le contribuable sera, par défaut, soumis au micro-BIC. Ainsi, un abattement forfaitaire direct de 50 % sera appliqué sur les loyers imposables.
  • Au-delà de 72 600 euros, se conformer au régime réel est obligatoire. Dans ce cas, les charges d’exploitation du bien pourront être amputées des recettes réalisées par le propriétaire. De même, il est aussi possible d’amortir l’immeuble (hors terrain) et le mobilier.

Par ailleurs, dans le cas de l’acquisition d’un bien neuf, la TVA est également remboursable à condition de conserver le bien pour au moins 20 ans.

 

LMNP : est-ce un statut avantageux ?

D’après les règles qui régissent les différents régimes d’imposition du statut de LMNP, il y a bien des atouts à tirer de ce dispositif. En effet, les investisseurs pourront voir leur assiette fiscale réduite de manière considérable. Si les charges sont assez nombreuses, miser sur le régime réel permettra alors de rapporter ses revenus locatifs imposables à quasiment zéro, notamment grâce au système d’amortissement.

Cependant, il va falloir faire attention à ne pas passer au-delà du fameux seuil de 50 % des revenus globaux du foyer fiscal en recette locative annuel. Un éventuel franchissement peut provoquer un reclassement vers le statut de LMP, impliquant un tout autre mode d’imposition, ce qui réduit un peu la marge de manœuvre du propriétaire.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !