Immobilier

Loi Pinel 2020 – Y’a-t-il du nouveau avec la défiscalisation immobilière ?

defiscalisation 2020

Le point sur la Loi Pinel 2020

C’est avec un certain soulagement pour les investisseurs et les locataires que la Loi Pinel a été reconduite en 2020. Les futurs acheteurs immobiliers vont bénéficier des avantages habituels de ce dispositif avec de nouvelles exigences géographiques, à condition de passer à l’acte rapidement.

Donc, de nouvelles zones à fortes demandes vont être prises en compte, mais dans le domaine de la défiscalisation les questions se posent encore.

Pour savoir si vous êtes éligibles, vous pouvez être recontactés gratuitement par des conseillers via le formulaire ci-dessous.

 

Evolution et conditions de la Loi Pinel 2020

Avec la reconduite de la Loi Pinel en 2020, beaucoup de zones, jusqu’ici laissées de côtés, vont bénéficier de ce dispositif pour le plus grand bonheur des investisseurs et des locataires. Une pertinence plus soutenue dans le Pinel, en adéquation avec le nouveau mode de vie de la population et de l’approche géographique qui marque cette nouvelle année qui arrive à grands pas.

La loi de finances en 2020 se veut plus réaliste sur les spécificités françaises de la géographie du pays en modifiant positivement les dispositions de la Loi Pinel. La précision de ces zones sera donc à l’honneur pour une année qui s’annonce plutôt bonne dans ce domaine. L’autorisation de la Loi Pinel dans ces nouveaux secteurs va donner lieu à un développement de « zonage de projet » qui les introduit dans ce dispositif, qui est déjà bien actif dans d’autres régions connues.

Les conditions de Loi Pinel sont toujours bien présentes, à savoir : l’acquisition d’un bien immobilier non imposable, destiné à la location dans des zones tendues et à forte demande locative. En 2020, les investisseurs devront se concentrer un peu plus dans des secteurs où la location est pratiquement inexistante et en demande. Ce n’est plus les régions A, A bis et B1, qui sont ciblés, mais les communes où se ressent un énorme besoin.

Quelles sont les zones ciblées en 2020 ?

L’investissement dans le neuf sous la Loi Pinel a été introduit dans les zones A, A bis, B1, B2 et C depuis le début du dispositif. En 2019, les zones B2 et C ont été écartées. En 2020, le gouvernement à décidé d’étendre ce dispositif dans d’autres régions plus spécifiques et plus en demande, mais ne les a pas encore définie pour le moment.

En revanche, avec le nouveau concept de « zonage de projet », elle tente des expérimentations pour évaluer la faisabilité et la pertinence de ce projet. Cela relancerait le dispositif dans certaines parties des zones abandonnées en B2 et C, qui reste encore en forte demande.

Pour les investisseurs, il est conseillé d’étudier toutes les régions pour évaluer laquelle est la plus rentable. En effet, certaines s’avèrent ne pas l’être et une petite recherche s’impose.

loi pinel

Défiscalisation : quelles sont les nouvelles réductions d’impôts Loi Pinel pour 2020 ?

En 2020,comme en 2019, les avantages fiscaux restent les mêmes. La période minimale de la Loi Pinel reste 6 ans et va jusqu’à 9 ou 12 ans, tout en ayant un taux de réduction d’impôts égale aux années précédentes.

Pour rappel, pour un engagement de location de 6 ans, le l’investisseur bénéficie d’un réduction d'impôt à hauteur 12 %, pour une durée de 9 ans, la réduction est de 18 % et enfin pour une durée de 12 ans, la réduction est de 21 %.

Le gros plus dans la Loi Pinel 2020 qui est un prolongement de 2019, c’est la possibilité d’investissement à travers une SCI (société civile immobilière). Étant donc éligible à la SCI, il se trouve être plus intéressant pour les investisseurs qui sont asservis à l’ISF ou IFI, ou dans le cas d’une recherche de facilité dans la transmission et héritage du patrimoine.

Pour autre rappel, les plafonds de loyers du bien acquis sous Loi Pinel au  m² en 2020, ne doivent pas dépasser les 17,17 euros en zone A bis, les 12,75 euros en zone A, les 10,28 euros en zone B1 et 8,93 euros en zone B2. La surface n’étant pas toujours la même, le plafond de loyer est réajustable.

En ce qui concerne les plafonds des ressources des locataires en métropole, ils ne doivent pas dépasser une certaine somme en fonction de la composition du foyer locataire et de la zone (Abis, A, B1, B2 et C).

Exemple :

  • pour une personne seules, le plafond des ressources des locataires ne doit pas dépasser les 38 236 euros en zone A bis et A, les 31 165 euros en zone B1 et les 28 049 euros pour les zones B2 et C.
  • Pour un couple, le plafond des ressources des locataires ne doit pas dépasser les 57 146 euros en zone A bis et A, 41 618 euros en zone B1 et 37 456 euros en zone B2 et C.
  • Pour les personnes seules ou en couple avec 1 personne à charge, le plafond des ressources des locataires ne doit pas dépasser les 74 912 euros pour la zone A bis, les 68 693 euros en zone A, les 50 049 euros en zone B1 et 45 044 euros en zone B2.

Plus le nombre de personnes à charge augmente dans un foyer plus le prix accroît, mais reste toujours plafonné sous la Loi Pinel 2020.

Les remaniements sont-ils satisfaisants ?

Dans la perspective de nouvelles opportunités d’investissements en Loi Pinel 2020, dans les régions oubliées et mises à l’écart jusqu’ici, ces remaniements sont plus que satisfaisants pour les futurs acheteurs et les locataires. En Loi Pinel 2020, il est conseillé de se focaliser sur des biens anciens et d’éviter les zones surchargées de programmes immobiliers neufs.

A propos de l'auteur

Julien Delarche

Julien Delarche

Philosophe de par sa formation, c'est la voie du journalisme que Julien a choisi pour sa carrière. Ses thématiques de prédilection : Finance, économie et investissement.

Dites nous ce que vous en pensez !