Immobilier

Loi Pinel, faut-il investir avant 2020 ? (Simulation investissement Pinel)

loi pinel 2020
4 minutes de lecture

Depuis le lancement du dispositif Loi Pinel, beaucoup en profitent pour faire une acquisition de bien en bénéficiant d’une défiscalisation, sous certaines conditions. Après une première décision de mettre fin à ce processus pour la fin 2017, le gouvernement a tout de même reconduit le projet jusqu’en 2020 et peut-être même 2021.

En 2019, la Loi Pinel a continué à faire le bonheur des particuliers qui souhaitent être propriétaires d’un patrimoine tout en ayant comme gros avantage une défiscalisation importante. Il existe tout de même des périodes beaucoup plus propices à un investissement en Loi Pinel et pour savoir s’il est préférable d’investir avant 2020, une simulation s’impose !

Investir en Loi Pinel en 2019

La Loi Pinel, est un dispositif qui donne l’avantage à une réduction d’impôts. En 2019, cet avantage est toujours aussi performant, si ce n’est encore plus que les années précédentes. Au cours de cette année, cette solution d’investissement dans l’immobilier représente des privilèges encore plus accentués.

Il est à noter qu’avec la Loi Pinel de 2019, il est possible d’investir dans une société civile de placement immobilier comme propriétaire. Cela permet aux acquéreurs de recevoir des dividendes chaque trimestre en mettant de coté la recherche de locataires et la gestion de la trésorerie qui sont assez lourds.

En investissant avant 2020, des avantages fiscaux sont à noter également. Signer en décembre 2019, permet de défiscaliser dès l’année qui suit la signature. Comme la défiscalisation est déclenchée à la fin de la construction de l’immeuble, tout achat se faisant en décembre 2019, pour un immeuble qui s’achèvera en 2020, sera déclaré précisément cette nouvelle, ce qui donne un avantage fiscal important.

Etude en ligne personnalisée

Investir en Loi Pinel en 2020

Si vous décidez d’attendre la nouvelle année pour investir dans du Pinel, vous devez savoir que la reconduite de cette loi, offre une évolution plus prononcée, notamment dans l’agrandissement des zones d’investissement.

En effet, la nouvelle Loi Pinel 2020, est plus en adéquation avec nos modes de vie et géographiquement parlant, les investisseurs auront plus de choix qu’à leurs habitudes. Avec la nouvelle loi de finances qui arrive, la Loi Pinel se doit d’être plus juste en ce qui concerne la réalité géographique des besoins.

De nouvelles zones sous Loi Pinel seront donc crées en déployant les projets de construction d’immeubles, dans des zones qui ont été, jusqu’ici, laissées pour compte.

Avec la nouvelle réforme, des investisseurs pourront étendre leurs recherches dans d’autres secteurs où il existe un fort niveau de besoin locatif.

Qu’est-ce qui change d’une année à une autre ?

Il n’y a pas une très grande différence entre l’année 2019 qui s’achèvera bientôt et cette nouvelle année que nous attendons. La Loi Pinel reste aussi avantageuse pour les investisseurs et les locataires.

En 2020, nous constatons, en revanche, une meilleure reconsidération des zones géographiques où la Loi Pinel agit pour répondre aux besoins qui font rage.

En revanche, pour ceux qui sont pressés d’avoir leur logement dans les plus brefs délais et avant la fin du dispositif Pinel, il est conseillé de le faire en cette fin d’année 2019 ou au plus tard pour le début d’année 2020, en vue de l’achèvement de ce dispositif pour 2021 ; qui reste à ce jour un mystère malgré les rumeurs d’un renouvellement.

Les investisseurs doivent savoir que c’est la date de l’acte chez le notaire et non celle de la livraison qui compte. Donc, bénéficier de la Loi Pinel est conditionné par la date de la signature, ce qui presse un peu les acheteurs ne souhaitant pas passer à coté.

La réduction d’impôt de 2020 pour la Loi Pinel

Comme pour les autres années et évidemment pour 2019, les taux de réduction d’impôts pour la Loi Pinel de 2020 ne changent absolument pas. La location de 6 ans a pour valeur 12 % de réduction du montant de l’investissement, qui se traduit par 2 % par an.

Pour une durée de 3 ans, c’est 6 % du montant de l’investissement qui est défini pour la 1ere prolongation et, enfin, en ce qui concerne la 2eme prolongation d’une durée de 3 ans, le montant de l’investissement sera défiscalisé de 3 %.

Ceci renvoie bien aux 12 % sur une durée de 6 ans, aux 18 % sur une durée de 9 ans et de 21 % pour une durée de 12 ans.

Etude en ligne personnalisée

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut