Immobilier

Lors de la souscription d’un crédit immobilier, 35% d’endettement doit être pris en compte pour ces raisons

Lors de la souscription d'un crédit immobilier, 35% d'endettement doit être pris en compte pour ces raisons

Si vous avez déjà souscrit un crédit immobilier auparavant, le terme « taux d’endettement » devrait vous parler. Plafonné à 35 %, il doit être pris en compte lors de la souscription pour ces diverses raisons !

Le taux d’endettement plafonné à 35 % reste l’un des principaux critères retenus par les banques

Le taux d’endettement correspond tout simplement à votre capacité d’endettement. Il indique le montant de la mensualité maximale autorisée. Les banques n’accordent pas de crédits immobiliers au-delà de 35 % de taux d’endettement. C’est devenu un critère d’éligibilité retenu par les établissements prêteurs.

Trois éléments indissociables sont généralement pris en compte dans le calcul du taux d’endettement :

  • Vos mensualités de crédit
  • Vos charges récurrentes (électricité, eau, loyers, pensions alimentaires, etc.)
  • Vos revenus (salaire, prime du 13ème mois, etc.)

En général, c’est votre banquier qui détermine votre taux d’endettement, selon les données fournies. Vous pouvez vérifier en effectuant le calcul vous-même. Voici la formule à retenir :

Charges + mensualité du crédit/revenus

En théorie, si vous disposez de revenus importants, votre capacité d’emprunt sera plus confortable. Idéalement, votre taux d’endettement devrait se situer entre 10 % et 30 %. Vous accédez ainsi aux meilleures offres de crédits immobiliers du moment !

Le HCSF accorde une grande importance au taux d’endettement

Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a émis des recommandations concernant les crédits immobiliers, et ce, depuis décembre 2019. Au début janvier 2021, le seuil du taux d’endettement maximal a été poussé à 35 %, contre 33 % auparavant.

Selon les recommandations du HCSF, la part des crédits accordés à des emprunteurs présentant un taux d’endettement supérieur à 35 % ne doit pas excéder 20 % des dossiers. Cela permet notamment de réduire les risques de surendettement des ménages français. En tout cas, le taux d’endettement plafonné à 35 % reste un indicateur majeur.

Voici comment réduire son taux d’endettement selon les règles

Le taux d’endettement permet aux banques et autres établissements prêteurs de s’assurer que vous êtes en mesure de rembourser toutes vos mensualités. Si vous vous rapprochez du seuil de 35 %, vous pouvez encore changer la donne. Vous pouvez en effet réduire votre taux d’endettement en remboursant vos crédits à la consommation. Vous réduisez ainsi vos charges, l’un des critères retenus dans le calcul de votre capacité d’emprunt.

 

En augmentant votre apport personnel, vous réduisez automatiquement votre taux d’endettement. Généralement fixé à 10 % par les banques, il provient de votre épargne. C’est un atout non négligeable dans le cadre de la souscription d’un crédit immobilier.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !