Paris et Jeux

Quels sont les pays qui participent à l’EuroMillions ?

Quels sont les pays qui gagnent le plus à l'EuroMillions ?

Avec son incroyable jackpot de 250 millions d’euros, l’EuroMillions est à ce jour le plus gros jeu de loterie de toute l’Europe ! Si l’EuroMillions a pu proposer des gains aussi colossaux, c’est surtout grâce à la coordination de tous les pays participants. Ce jeu de loterie transnationale regroupe pas moins de 12 pays différents dont 9 pays principaux et 3 micro-états. Mais quels sont donc ces pays qui participent à l’EuroMillions ? Et joue-t-on forcément de la même manière dans tous ces pays ? Pour tout savoir sur l’EuroMillions ainsi que sur les pays qui y participent, nous vous invitons donc à lire la suite de cet article.

Comment l’EuroMillions est-il né ?

Pour mieux comprendre comment l’EuroMillions a réussi à s’étendre sur le territoire européen, nous vous proposons de remonter à l’origine même du jeu. À la base, l’Euromillions a été créé à l’initiative de la Française des jeux (FDJ).

Dès le début des années 2000, l’idée d’une loterie « multi-état » a commencé à cogiter au sein de l’opérateur de loterie français. L’objectif principal était de créer une loterie tout aussi importante que les grandes loteries américaines de l’époque, comme le Mega Millions ou encore le Powerball.

Découvrir la cagnotte en cours

🎲 Jouer à l'Euromillion sur FDJ.fr

Les dates historiques de l’EuroMillions

13 février 2004

La FDJ s’est d’abord associée avec l’opérateur de la loterie espagnol « Loteria Y Apuestas » ainsi que l’opérateur britannique « National Lottery ». Et c’est ainsi que le tout premier tirage de l’Euromillions a vu le jour le vendredi 13 février 2004. Ce premier tirage a été organisé en France, plus précisément à Boulogne Billancourt dans les locaux de la loterie nationale. Pendant plusieurs mois, les tirages de l’EuroMillions n’ont donc été proposé que dans les 3 pays participants, à savoir la France, l’Espagne et le Royaume-Uni. 

08 octobre 2004

Le premier tirage de l’EuroMillions a connu un immense succès ! La réputation de ce jeu de loterie transnationale a donc commencé à se répandre un peu partout en Europe. Huit mois après son lancement, l’Autriche, l’Irlande, la Belgique, le Luxembourg, la Suisse et le Portugal ont décidé de rejoindre l’EuroMillions. C’est à partir de là que l’EuroMillions a pris de l’ampleur et a été considéré comme une véritable loterie « européenne ». Les 9 pays principaux de l’EuroMillions ont ensuite été rejoint par 3 micro-états dont Monaco, Liechtenstein et Andorre. Le tirage du 08 octobre 2004 a officiellement marqué le premier grand tirage de l’EuroMillions unifié à 12 pays. 

Liste des pays participants à l’EuroMillions

L’EuroMillions compte désormais 12 pays membres dont 9 pays principaux et 3 micro-états. Il y a notamment la France, l’Espagne, le Royaume-Uni, le Portugal, l’Irlande, l’Autriche, la Suisse, la Belgique, le Luxembourg, Monaco, Andorre et Liechtenstein. Chaque mardi et vendredi, les tirages sont retransmis simultanément dans les pays participants. Le montant minimum du jackpot proposé à chaque tirage est de l’ordre de 17 millions d’euros. S’il n’y a aucun vainqueur à l’issue des tirages, ce jackpot peut augmenter continuellement jusqu’à atteindre son plafond maximum de 250 millions d’euros

Jouer sur le site de la FDJ !

Comment se déroule l’EuroMillions dans chacun des pays participants ?

Dans les débuts de l’EuroMillions, le prix du ticket de jeu (de la grille) a été fixé à 2 €. En France, ce prix a été revu à la hausse et est monté à 2,5 € depuis que la participation à l’option « My Million » est devenue obligatoire en février 2014. Comment font donc les pays qui utilisent une autre monnaie officielle pour se coordonner avec ceux qui utilisent principalement l’euro ? Et bien, sachez d’abord que les cagnottes proposées à l’Euromillions sont essentiellement financées grâce aux mises des joueurs. Tous les pays participants se sont donc convenus pour prélever 50% des mises de joueurs afin d’alimenter les cagnottes communes de l’EuroMillions. Les cagnottes seront ensuite exclusivement constituées en euros. 

Le soir du tirage, chaque pays devra donc convertir le montant des cagnottes dans leurs devises officielles en tenant bien évidemment compte du cours de change établi à ce moment précis. Chaque pays participant devra également disposer des ressources nécessaires pour pallier aux éventuelles fluctuations du taux de change avant le paiement des gagnants. Il en est de même pour ce qui est des éventuelles taxes perçues lors de la redistribution des gains. Chaque pays participant devra prélever les taxes sur les 50% de mises qui restent à la disposition des opérateurs de loterie. 

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !