Autres

Airbnb : les chiffres clés pour mieux comprendre

Airbnb

Ayant vu le jour en 2008, Airbnb est aujourd’hui le leader mondial dans son domaine. Il s’agit en réalité d’une plateforme pour trouver une location temporaire à travers tout le globe. C’est une activité que le site a lui-même vulgarisé. Beaucoup de propriétaires en tirent désormais profit et les chiffres montrent bien tout le potentiel de rendement qu’y inscrire son logement peut rapporter.

La portée du site

Les activités d’Airbnb se concentraient initialement aux États-Unis. Cependant, après plus d’une décennie, le site et en même temps l’application, possède désormais une portée mondiale. Un pourcentage le démontre, 86 % des hôtes qui proposent leurs logements se répartissent désormais sur plus de 200 pays et une centaine de milliers de villes. Plus de 4 millions d’offres de location sont actuellement répertoriées sur la plateforme. Pour se lancer, voici quelques conseils Airbnb.

Pertes durant la crise sanitaire

Il faut comprendre que de nombreuses réservations sur Airbnb sont réalisées par des touristes ou des voyageurs d’outres frontières. Cependant, la crise sanitaire causée par le coronavirus en 2020 a mis un coup d’arrêt à toute perspective de voyage. Plusieurs pays ont dû fermer leurs frontières pour essayer de limiter la propagation de la pandémie. Même localement, les déplacements ont été restreints par le confinement. L’entreprise américaine a donc subi une perte de revenu allant jusqu’à -30 %.

Remboursement

La plateforme américaine de partage de logement possède une politique de remboursement qui s’est beaucoup appliquée en 2020. En effet, dans le cas où des annonceurs ne respectent pas leurs engagements vis-à-vis des locataires, Airbnb utilise ses propres fonds pour effectuer un dédommagement. Le topo est le même si un compte d’hôte se fait pirater ou si des victimes d’offres fictives font réclamation. L’entreprise a alors dû débourser 95,1 millions de dollars au total pour l’année 2020. Pour en savoir plus sur les subtilités d’Airbnb, il faut suivre une formation location saisonnière.

Des économies forcées

Entre janvier et septembre 2019, la firme avait investi un total de 1,18 milliard dans des pubs et d’autres opérations commerciales. Toujours à cause d’une crise sanitaire sans précédent, il a donc fallu serrer la ceinture. Cette dépense s’est réduite de plus de moitié, passant ainsi à 545 millions à peine sur la même période en 2020.

Airbnb en France

Il est clair que la France est une destination touristique de choix. C’est d’ailleurs le premier pays le plus visité au monde. De nombreux propriétaires profitent alors de cette forte réputation pour valoriser leurs biens et en tirer des loyers plutôt intéressants. On compte ainsi aujourd’hui plus de 300 000 hôtes partout dans l’Hexagone. Paris est évidemment la ville qui génère le plus d’annonces.

Le grand total

La plupart des chiffres précédemment cités sont pharaoniques. Depuis maintenant plus de 10 ans, Airbnb domine plusieurs débats malgré quelques controverses et des scandales fiscaux. Au total, la plateforme cumule désormais plus de 825 millions de clients et c’est un chiffre qui ne cesse de monter. En termes de capitalisation en bourse, la valeur du géant des réservations de logement en ligne atteint les 35 milliards de dollars. Autant de statistiques qui montrent que la location saisonnière a encore de beaux jours devant elle. C’est une option à envisager sérieusement pour les investisseurs.

En résumé, Airbnb est un véritable pionnier dans son domaine. Cette multinationale a ouvert la voie à de nombreux propriétaires en quête d’opportunités pour rentabiliser leur investissement immobilier. Malgré quelques turbulences au cours de l’année 2021, la plateforme est aujourd’hui repartie de plus belle.

A propos de l'auteur

julien delarche

Julien Delarche

Philosophe de par sa formation, c'est la voie du journalisme que Julien a choisi pour sa carrière. Ses thématiques de prédilection : Finance, économie et investissement.

Dites nous ce que vous en pensez !