Autres

Banque professionnelle : comment et quand ouvrir un compte ?

Banque professionnelle

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel reste une obligation pour les entrepreneurs français. Il faut passer par différentes étapes pour cela. Différentes pièces justificatives sont requises pour ouvrir ce type de compte. La bonne nouvelle est que l’ensemble des démarches sont entièrement dématérialisées.

Quand ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Il n’est pas approprié d’utiliser un compte personnel pour assurer la gestion financière de son entreprise. D’où la nécessité d’ouvrir un compte professionnel dédié à son activité. Il sert généralement à réaliser des opérations bancaires comme la facturation des clients. L’ouverture d’un compte professionnel constitue une option lors d’un projet de création d’entreprise. Mais cela n’est pas toujours facultatif. Inutile de rappeler que différents statuts juridiques sont proposés aux créateurs d’entreprise. Souvent, la création d’un compte professionnel est indispensable.

D’un point de vue juridique, l’usage d’un compte professionnel n’est pas obligatoire pour une entreprise individuelle (EI). Il peut également s’agir d’une EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée). Pour rappel, aucun capital social minimum n’est exigé pour lancer ces formes d’entreprises en France. Les entrepreneurs individuels peuvent, par conséquent, utiliser un compte bancaire de particulier pour gérer leurs finances personnelles et professionnelles. En revanche, les créateurs d’entreprise optant pour une SARL, SA, SAS ou SCA sont concernés par l’ouverture d’un compte bancaire professionnel. Un capital social est indispensable à la constitution de l’une de ces diverses formes de sociétés.

Comment s’y prendre pour ouvrir un compte professionnel ?

Il est vivement conseillé de consulter un comparateur de comptes bancaires professionnels sur Internet avant de se lancer.

L’ouverture d’un compte professionnel s’effectue pendant la phase de pré-création de son entreprise. En fonction du statut juridique choisi, les démarches peuvent être moins contraignantes ou inversement. Il faudra effectuer les étapes suivantes :

  • Définir son projet entrepreneurial
  • Elaborer un business plan
  • Choisir (ensemble ou seul) le statut juridique de son entreprise
  • Ouvrir un compte bancaire professionnel dédié à son activité
  • Obtenir un certificat de dépôt des fonds pour constituer le capital social. Le greffe vous délivre ensuite un Kbis.

Le choix d’un compte professionnel n’est pas anodin. En effet, différents paramètres sont à prendre en considération.

Zoom sur les pièces justificatives pour l’ouverture d’un compte professionnel

Le cas d’un entrepreneur

Les démarches d’ouverture d’un compte bancaire professionnel ont été simplifiées de nos jours. Il vous suffit de visiter un partenaire d’une banque en ligne. En ce qui concerne les pièces justificatives, il vous faut :

  • 1 pièce d’identité (avec signature et photo), votre CIN ou votre passeport fera l’affaire
  • 1 justificatif de domicile de moins de 3 mois, plusieurs options sont possibles : facture d’électricité, dernier avis d’imposition, facture de téléphonie, etc.
  • 1 copie du bail du lieu de domiciliation de votre entreprise
  • Les pièces d’identité des dirigeants

Le cas d’un micro-entrepreneur ou auto-entrepreneur

En optant pour le statut micro-entrepreneur, vous devez ouvrir un compte professionnel dédié à votre activité. Il y a, néanmoins, une exception pour ceux qui réalisent un chiffre d’affaires annuel inférieur à 10 000 € pendant 2 années successives, depuis l’année d’entrée en vigueur de la loi PACTE le 22 mai 2019.

Les pièces justificatives nécessaires sont presque similaires à celles d’un entrepreneur individuel. Il faudra juste y ajouter un numéro de SIREN et un code APE.

A propos de l'auteur

Julien Delarche

Philosophe de par sa formation, c'est la voie du journalisme que Julien a choisi pour sa carrière. Ses thématiques de prédilection : Finance, économie et investissement.

Dites nous ce que vous en pensez !