Discussion libre avec des avorteuses

12 minutes de lecture

L’avortement est un sujet délicat, mais qui mérite débat. Enquête & Débat est le seul média à avoir organisé un débat contradictoire d’1h sur l’avortement ces 40 dernières années. Voici une discussion que je viens d’avoir avec des avorteuses, je ne les juge pas mais je leur explique qu’elles sont dans l’erreur. A chacun de se faire son opinion.

Avorteuse n°1 : Contrairement aux “pauvres” musulmans qui passent leur temps à se victimiser, Mme Veil, qui a vécu dans les camps de concentration et perdu toute sa famille, est une personne formidable. Ce sont de telles personnes qui ont fait avancer la démocratie et le droit dans votre pays.

Avorteuse n°2 : une grande Dame, pour moi une des plus grandes !

Le Webmaster : Hé, les filles, ce qu’il y a dans votre ventre vous appartient, sauf si c’est un autre être vivant. Il s’appartient a lui-même et vous n’avez aucun droit de le supprimer. Aucun. J’ai honte de vivre dans un pays qui autorise l’avortement. Pourquoi pas le vol, le viol ou l’inceste pendant qu’on y est ? L’humanité se mesure à la défense des innocents, des petits et des faibles. Nous avons tous été sans défense dans le ventre maternel. Non ?

Avorteuse n°3 : Quoique vous en pensiez nous sommes maîtres de nos ventres et de mettre ou pas au monde… Et cette liberté nous la revendiquons oui. Et vos comparaisons sont incohérentes et nulles.. Si vous croyez nous culpabiliser avec ça… Allez vous faire cuire un œuf… Ces conneries on n’en a rien à foutre… Mettre au monde n’est pas une obligation. Savoir éduquer est un devoir et quand les gens rempliront correctement ce devoir ils pourront se permettre des leçons de morale… Parce que vu le nombre de détraqués qui circulent… Y a un problème les bisounours.

Avorteuse n°1 : Nous avons tous les droits, surtout celui de garder un fœtus ou d’avorter !
Quand on voit tous les enfants battus par leurs parents ou vendus pour la prostitution, l’avortement est vraiment une bénédiction !!
C’est ce que le FN promet au Françaises si ce parti gouverne un jour ce pays.
C’est triste de revenir au Moyen Âge à cause d’un parti rétrograde !

Le Webmaster : La France est devenue tellement marxiste que les pro-vie sont taxés d’extrême-droite… Aux US, l’avortement est combattu par la droite, et n’est même pas subventionné par la gauche. Le Moyen Âge c’est de tuer la vie, pas de la défendre.

Avorteuse n°4 : Je ne suis pas du tout marxiste, cela ne m’empêche pas de reconnaître à Marx ce qui fait la gloire de Marx et à Jésus ce qui fait la gloire de Jésus. Il s’agit de mon corps, de mon ventre et de ma vie que vous cherchez à asservir par des lois répressives, par la honte et par la culpabilité. Quel droit a la société sur ma vie ? Et si je ne peux pas nourrir cet enfant ? Et si je ne suis pas en mesure d’être mère a l’instant T ? C’est facile de nous taxer de communistes quand on refuse que la société se mêle de notre vie privée. Tenez, c’est même communiste comme attitude. Ce que je soutiens c’est que la société, l’Etat et les lois ne doivent pas s’ériger en gendarmes sur notre vie privée. Laissons chacun sa conscience gérer ses petites affaires. Occupons nous d’organiser la vie publique. Il y a déjà beaucoup à faire.
Quant aux USA, ils sont loin d’être mon exemple. La France est parfaite avec ses valeurs et ses lois. Elle n’a pas besoin de revenir en arrière, mais de poursuivre dans sa quête de liberté et de dignité pour tous, sans faire de concessions sur ses acquis. Même vos USA nous envient là dessus.

Avorteuse n°3 : Tout de suite les étiquettes… Moi toutes les idéologies étriquées figées et dogmatiques religieuses ou politiques me gavent… On peut avoir des sympathies pour des tendances mais un libre penseur ne s’enferme ni dans le communisme ni dans le fascisme ni dans le sectarisme religieux…Vous avez vos idées… Nous avons les nôtres. Et grâce à madame Veil nos libertés de femmes qui ne sommes pas assignées “forcément “à la maternité nous sont sauvegardées. La science est partagée mais des lois encadrent l’avortement. Un embryon qui n’a pas vu le jour ne l’a pas vu, point, et sa conscience n’est pas éveillée. Ensuite vous pouvez avoir votre avis sur la question ok… Nous avons le nôtre et jamais nous ne permettrons à personne de choisir à notre place. Occupez-vous de plaider pour une majeure responsabilisation des parents à l éducation… Un enfant c’est bien mignon mais c’est pas une poupée ou puiser un manque d’affection et en donner seulement… C’est un être à éduquer et à rendre à son tour responsable de ses actes… Et la y a du boulot.

Le Webmaster: Il me semble avoir été accusé d’être FN en premier, ça ne vous a pas dérangé, alors que ce parti n’est même pas pro-vie. On ne peut vouloir pour les autres ce qu’on ne voudrait pas pour soi-même. Voudriez-vous toutes avoir été avortées ? J’en doute. Il existe d’autres solutions. Ici en Polynésie française, où Dieu m’a appelé fin 2014 pour échapper à la vallée du carnage (je cite), on adopte très facilement et donc on n’avorte quasiment pas. Une femme peut se protéger, pas un bébé ni un fœtus. J’en appelle à votre humanité pour ne pas défendre un principe barbare, qui laisse des séquelles indélébiles aux femmes qui le pratiquent. Savez-vous que les femmes ayant subi l’excision défendent cette pratique horrible ? Savez-vous que les femmes à qui on impose la burqa défendent ce “droit” ? Pensez un peu aux autres, et notamment aux plus faibles, de grâce. Je ne vous demande pas de cesser d’avoir des rapports sexuels quand vous le souhaitez, ni avec qui vous le souhaitez, ni même dans quelle position ou quand. Je vous demande d’être responsables et de protéger la vie plutôt que de donner la mort. Un fœtus est vivant dès sa conception, et c’est une vie humaine, quoi que vous en pensiez. Alors pensez-y, s’il vous plaît. Dieu vous a fait pour donner la vie, pas la mort.

Avorteuse n°4 : Comment répondre à cela? C’est inacceptable et là dessus, juifs, chrétiens ou musulmans, vous vous rejoignez tous. D’abord dites vous qu’une femme n’avorte pas comme elle se coupe les cheveux. C’est une décision qu’elle prend après des souffrances que ne pourraient imaginer les machos, les religieux et les moralistes. Ensuite, vous n’êtes pas sans savoir qu’en légiférant l’avortement, le fœtus expire sans douleurs, sans souffrance (merci la médecine). Tandis qu’en persécutant une mère qui n’est pas prête à accueillir sa maternité, non seulement, on la pousse à avorter dans des conditions hygiéniques déplorables, dans la clandestinité et le danger, le fœtus souffrirait longtemps avant de s’éteindre, souvent emportant la vie de sa mère, en plus ça laisse des séquelles psychologiques affreuses sur la femme. Ça vous vous en foutez bien-sûr. C’est quoi une mère qui souffre de devoir porter une maternité indésirable ? C’est un faux problème voyons ! Mais elle est faite pour cela… Dans ce cas, puisque c’est la femme qui est coupable de crime de procréation, rangez vos bites et on n’en parle plus. Comme cela, tout le monde est content. Je suis désolée pour mon langage, mais je trouve révoltant qu’on essaye encore de nous culpabiliser sur la vie des innocents et qu’on veuille nous faire plier par des lois répressives. La décision de l’avortement revient exclusivement à la femme et éventuellement au couple si on a tracé un chemin à deux, pas à la société. Une vie monsieur se mesure par ses valeurs et non par le nombre de têtes. Une vie qu’on n’est pas disposé à accueillir ne sera que malheureuse et engendrera des tarés comme on en voit tous les jours. Pour ma part, la discussion est close de ce côté-là. N’essayez même pas d’argumenter là-dessus. Simone Veil a répondu pour moi, pour nous ! L’IVG nous est acquis et je serais capable d’assassiner le premier qui y touche!

Avorteuse n°1 : Très beau commentaire, avorteuse n°4.

Le Webmaster : Très beau commentaire en effet, qui se termine par un appel au meurtre. Au moins vous êtes cohérentes.

Avorteuse n°4 : Si c’est ce que vous retenez de l’argumentaire, vous êtes libre de mettre des œillères.

Le Webmaster: Quand vous dites rangez vos bites, vous oubliez qu’on a inventé la contraception…

Avorteuse n°4 : Il arrive que ça ne marche pas. Il est évident et logique que les femmes font tout ce qui est humainement possible pour éviter un avortement, mais si cette solution s’impose, j’aimerais au moins préserver ma santé et ma dignité. Quoi de plus légitime?

Le Webmaster : “les femmes” n’existent pas. Il n’y a que des individus. Le marxisme enseigne que “les femmes” sont comme ci, “les hommes” sont comme ça, “les patrons”, “les ouvriers”, “les homosexuels”, “les noirs”, “les blancs”, “les arabes”, “les musulmans”, “les juifs”, etc. C’est la lutte des classes (communisme) et la lutte des races (nazisme). Je ne raisonne pas en ces termes. Chaque homme et chaque femme est responsable de ce qu’il fait. Si la contraception existe et que malgré cela il y a fécondation, il faut assumer. Quand on a un accident de voiture, on assume. Quand on avorte, on n’assume pas.
Pour préserver votre santé, n’avortez pas et n’incitez pas les autres à avorter. Le meurtre n’est pas bon pour la santé ni de la mère, ni de l’enfant. Le syndrome post-traumatique de la mère qui avorte est réel, renseignez-vous.

Avorteuse n°4 : Oh mon Dieu! c’est un débat de sourds. Voila, la loi sur l’IVG existe et elle est assez généreuse pour nous tolérer tous les deux, pro et anti avortement. Libres a chacun de nous d’y recourir ou pas, ça vous va?

Le Webmaster : Évidemment non, puisque vous m’imposez votre vision et votre politique de mort, en m’obligeant à financer l’avortement par mes impôts et tous ceux des Français, qu’ils soient pour ou contre. On fera déjà un progrès vers plus de liberté si l’avortement n’était plus subventionné.

Avorteuse n°4 : Et je suis contre la conception communiste de l’humain. Je ne veux pas supprimer mes partiels génitales et ressembler à un homme. Je suis fière de mon sexe, de ma sensibilité et de ma nature, de ma double culture aussi. Je hais juste le côté fataliste prôné par toutes les religions quand il s’agit de procréation. C’est affreux quand même d’imposer à la femme et même au couple de s’agrandir sans être prêts. Pour la contraception, c’est bizarre, mais il n’y a pas longtemps l’église en disait pis que pendre ! Vous voyez ? On finit par se dégonfler quand on est acculé par les lois et le réveil des consciences.

Le Webmaster : Si vous pensez cela, c’est que vous pensez que des adultes ne sont pas responsables de leurs actes.

Avorteuse n°4 : Pas du tout! Entre deux maux, il faut en choisir le moindre. Si on meurt d’un accident de voiture, c’est qu’on n’a pas eu le choix. Si on finit sa vie malheureux alors qu’on avait un autre choix, je trouve cela absurde que de ne pas y recourir! J’ai presque l’impression d’être rébarbative tellement ça me semble évident. Nous n’arriverons jamais sur un terrain d’entente mon ami. Je suis sure que nous partageons d’autres idées, mais pas sur l’IVG que je célébrerai toute ma vie comme étant une des plus belles révolutions et avancées de l’Occident et de l’humanité, car il faut voir dans les pays musulmans, avec les viols, les mariages forcés, la pauvreté, l’IVG est une bénédiction. Ce n’est pas légal dans tous les pays, mais les gynécologues sont suffisamment formés pour le pratiquer dans des conditions humaines et hygiéniques.

Le Webmaster : Le but d’une discussion n’est pas forcément d’être d’accord, mais d’échanger nos points de vue sans nous traiter de noms d’oiseaux, ni d’appeler à la mort de l’autre. Or je constate que le débat sur l’avortement est interdit en France, si on est contre on est fasciste, nazi, extrême-droite, FN, que sais-je encore. Il n’a pas fallu longtemps pour que je me fasse traiter de FN sur ce fil, alors que je combats ce parti de toutes mes forces, comme mon site le démontre depuis 5 ans (encore faut-il le lire).
Cela démontre surtout une intolérance fâcheuse de la part de ceux qui se prétendent tolérants. Et selon moi c’est une preuve de plus que l’avortement n’est pas une bonne chose.
Interdit d’en débattre, obligation de le financer.

Avorteuse n°4 : Oui je sais, je sais, mes menaces d’assassinat étaient excessives. Ce n’est pas pour autant que j’en suis capable. Ce n’est pas une tribune que j’écris, je l’aurais modéré autrement. Ce sont des réactions spontanées parfois maladroites

Le Webmaster : Vous êtes pardonnée, je suis chrétien et vous avez fait amende honorable

Discussion libre avec des avorteuses
Notez cet article

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques, j’écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez être au courant des dernières techniques pour gagner de l'argent ?
+